Cher, le tram de Tours ?

Publié le par Arnoul MAFFRE

Avant de porter tout jugement sur le coût du tramway de Tours (probablement autour de 400 millions d'euros en valeur 2013), il est intéressant de le comparer à celui de lignes de tram d'autres villes réalisées ces dernières années.

Evidemment, toutes ces lignes ne font pas la même longueur et n'attendent pas le même nombre de voyageurs quotidien. Ainsi je vous propose une comparaison en ramenant le côut d'une ligne à sa longueur (coût kilométrique), au nombre de passagers quotidien attendu (que nous appellerons "coût au voyageur") et au nombre d'habitants de l'aire urbaine (que nous appellerons "coût démographique").

J'ai choisi de comparer notre première ligne au tram du Mans, d'Angers, de Valenciennes, de Nice et de Reims.


Agglomération Tours Le Mans Angers Valenciennes Nice Reims
Population de l'aire urbaine 397 700 303 289 345 305 399 677 973 231 291 375
Longueur de la ligne (km) 15 15,4 12 18,3 8,7 11
Année de mise en service 2013 2007 2011 2006-2007 2007 2011
Fréquentation (voy/jour) 46 000 (attendus) 38 000 35 000 (attendus) NC 70 000 45 000 (attendus)
Coût de la ligne (M€) 400 302 287 242,75+69 480 345
Coût kilométrique (M€) 26,67 19,61 23,91 17,04 55,17 31,36
Coût par voyageur (€) 8 695 7 947 8 200 NC 6 857 7 666
Coût "démographique" (€) 1 006 995 831 780 493 1 184

On observe que le tramway de Tours est plutôt parmi les plus chers, même s'il faut relativiser sur deux points importants :
  • le coût du tramway de Tours prend en compte delui de la restructuration du réseau de bus déjà effectuée (abris, couloirs bus, sites propres...)
  • Les mises à jour du coût sont toujours l'occasion de mettre en avant d'importantes augmentations liées vraisemblablement à une hausse des prix des matières premières. Cette hausse est observable depuis plusieurs années et concerne aussi le domaine ferroviaire classique. L'augmentation est assez visible sur le tableau, où on voit que plus la mise en service est tardive, plus les coûts sont importants.
Par ailleurs le cas de Nice montre que le coût "démographique" reste de très dépendant du nombre d'habitants et a finalement peu de sens : plus la ville est grande, moins la proportion de population touchée par une ligne de tram est élevée. La ligne construite à Nice cumule de plus les extrêmes : elles est courte, chère et très fréquentée.

A méditer... !

Source chiffres : Wikipedia

Publié dans Le projet

Commenter cet article

Thomas JOIRE 09/06/2010 11:58


Comparaison très intéressante, je n'avais jamais vu le critère "Coût démographique", le critère principalement utilisé étant le coût kilométrique. Le coût démographique pourrait être affiné en se
basant sur la population desservie (mais cela masquerait les effets du rabattement, pas facile...).
Il faudrait trouver les règles d'actualisation des coûts pour ne pas comparer une valeur 2007 (réalisé Le Mans) à une valeur 2013 (prévisionnel Tours). Pour ordre d'idées, une inflation de 2% par
an donne une augmentation de 12.6% sur 6ans, ce qui actualise le coût du tramway du Mans à 340M€. Le calcul réel est plus complexe.
Superbe site, une véritable mine (bien mieux que le site officiel), continuez ce travail avec tous mes encouragements.
Thomas Joire
Chargé du dossier tramway pour le Collectif Cycliste 37


Arnoul MAFFRE 09/06/2010 21:17



Effectivement, le coût démographique est une donnée de mon "invention". Je pense que sa signification n'est finalement pas très pertiente eu égard aux différences très sensibles de tailles
d'agglomérations s'équipant d'un tram. Pour la population desservie (qui se trouve dans le fameux corridor de 400 m de part et d'autre de la ligne), le chiffre officiel est aux alentours de 60
khab, de mémoire. Cette base est bien plus sensée pour un coût démographique ; il en dit plus sur les zones traversées et leur densité, ce qui est finalement bien plus important que la taille
d'une agglomération. Je vous rejoins donc totalement sur ce point.


A l'inflation, je pense qu'il faut ajouter une hausse chronique du coût des matériaux ferroviaires.


Merci pour l'analyse fine et les compliments et merci de me lire.