D'août à octobre, deux mois d'évolutions sur le chantier de la décennie (partie 1)

Publié le par Arnoul MAFFRE

Deux mois sans reportage sur le chantier ! C'est un peu long, certes, mais cela a le mérite de montrer des avancées particulièrement significatives d'une visite à l'autre. En route, du centre de maintenance à la place Choiseul !

 

Centre de maintenance

Après les fondations et les tout premiers éléments de murs cet été, les ouvriers réalisent maintenant le gros-oeuvre des étages. Autour du bâtiment, les terrassements indiquent que les premières poses de voie dans l'enceinte du dépôt pourraient intervenir dans les semaines à venir.

DSC09620.JPG

Rue Daniel Mayer, les murs de béton se dressent fièrement dans la lumière du matin.

 

DSC09625

Les grues 1 et 2 mènent un incessant ballet pour approvisionner le chantier en matériaux.

 

DSC09627

Détail du bâtiment que l'on aperçoit par le portail, depuis la rue Daniel Mayer.

 

DSC09633

La silhouette des engins de chantier et des murs, à contre-jour.

 

DSC09630

Un peu plus loin, au niveau de l'ancien pavillon. Les premiers rails du dépôt sont stockés ici.

 

DSC09631

Ces terrassements correspondent à l'emplacement des futurs faisceaux de voies qui permettront de garer les rames. On note une différence de niveau entre celui qui prendra place le long du boulevard Abel Gance, et celui, plus près de nous, qui permettra directement l'entrée dans le bâtiment.

 

DSC09636.JPG

Ce n'était pas l'heure idéale pour photographier la sortie du centre de maintenance ! Quoi qu'il en soit, on note l'avancée du béton de plateforme. A terme, il y aura une seconde voie d'accès, à gauche sur la photo.

 

Parking-relais nord

DSC09638.JPG

Une pelle mécanique est en oeuvre. Peut-être un timide début de travaux ?

 

Rue du Colombier

DSC09645

Les palissades se sont installées devant le grossiste Metro (qui déménage prochainement à Saint-Cyr-sur-Loire). C'est là que prendra place la dernière station de la ligne.

 

DSC09642

Rue du Colombier, le long du lycée Vaucanson, on mène de concert la reconstruction à l'identique du mur de la ferme et les préparatifs pour la plateforme du tram.

 

DSC09648

Jusqu'ici assez épargnée, cette partie de la rue est désormais engagée dans un lourd chantier.

 

DSC09652

La ferme du Colombier va perdre son accès à la rue. Un maintien aurait obligé à créer une traversée supplémentaire des voies du tram.

 

DSC09659

Entre la rue Ronsard et le boulevard Juin, l'un des secteurs les plus avancés de la ligne. La terre végétale ne devrait plus tarder à être mise en place entre les rails.

 

DSC09662

Transport des rails par un bras articulé, entre le lieu de stockage et le lieu de pose.

 

DSC09666

Pour ce long secteur où la plateforme sera végétalisée, c'est une pose sur longrines et non sur des traverses qui a été adoptée.

 

DSC09667

Les dispositifs de drainage sont déjà installés. Contrairement à ce que laisse penser la photo, la voie posée ne s'arrête pas là : elle a été recouverte de terre en face de la sortie de la Maif afin de maintenir l'accès des véhicules sans endommager la voie.

 

DSC09670

Entre la Maif et le boulevard Juin, retour à une pose traditionnelle sur traverses.

 

DSC09673

La chaussée est du boulevard est interrompue ; la voie vient d'y être posée.

 

DSC09680

Il reste quelques mètres à poser pour avoir une double voie continue du lycée Vaucanson à l'extrémité nord du triangle Monconseil. Ce phasage s'explique par l'impossibilité de fermer totalement le boulevard Juin.

 

Boulevard du Maréchal Juin

DSC09677

Le trafic est reporté sur la chaussée ouest, réouverte à la circulation. Les véhcules franchissent les rails du tramway pour la première fois, avec un revêtement définitif.

 

DSC09679

Détail sur la découpe basse des bordures, qui s'adapte aux traverses.

 

DSC09684

 DSC09296Ci-dessus Puis la ligne s'enfonce dans cette partie encore embryonnaire du quartier Monconseil. Ci-contre Au même endroit, fin août 2011. La posede la voie avait été arrêtée cet été le temps de construire des murs de soutènement.

 

 

 


 

DSC09689

Une nouvelle rue sera percée dans le quartier. Elle longera le tram, ici à droite.

 

DSC09692

Vérification du bon écartement entre les rails.

 

DSC09693

Une courbe prononcée fait prendre à la ligne la direction du nord, pour rejoindre le carrefour de la Marne.

 

DSC09695

La perspective vers le carrefour de la Marne est dégagée.

 

DSC09700

A l'opposé de cette ligne droite, depuis la rue Pilâtre de Rozier. La pose s'interrompt ici.

 

DSC09702

DSC09283Ci-dessus Le béton de plateforme est coulé dans la courbe qui permet à la ligne de s'engager sur le boulevard du Maréchal Juin pour rejoindre le carefour de la Marne. Ci-contre En août, au même endroit, on réalisait la multitubulaire.

 

 

 

 

Avenue de l'Europe

Les travaux de voirie, sur la chaussée nord, ont pris beaucoup de retard. Commencés en juin, ils devaient durer neuf semaines, mais ils ne sont toujours pas achevés. Les travaux de la ligne, sur chaussée sud, ont tout de même démarré, mais cette situation impose une déviation du trafic par la rue de Sapaillé. Les travaux d'enrobé se poursuivent sur la partie est de l'avenue, ce qui devrait rapidement mettre fin à cette épisode.

DSC09713

Au premier plan, le carrefour de la Marne n'est pas encore concerné par les travaux, bien qu'entouré de palissades.

 

DSC09715

En revanche, dès l'entrée sur l'avenue, on assiste au coulage de l'enrobé. A mon arrivée, les premiers mètres de la chaussée étaient coulés. Une seconde couche sera nécessaire.

 

DSC09721

Sur chaussée sud, les travaux de la ligne progressent d'est en ouest. Ils ont atteint leur avancement maximal sur ce cliché, où la multitubulaire est achevée et le plateforme terrassée.

 

DSC09730

Plus loin, l'ancienne chaussée subsiste pour quelques temps encore, tandis qu'on réalise la tranchée de la multitubulaire. Le tracé a été étudié pour que les racines des cèdres ne gênent pas les travaux.

 

DSC09728

Ici, il reste une couche d'enrobé à couler pour affleurer les bouches d'égoût. Le niveau de la chaussée définitive est marqué par un trait bleu, sur les bordures de granit à gauche.

 

DSC09735

Un peu en retrait de l'avenue, le gros-oeuvre de la sous-station de redressement s'achève, rue de Narvik.

 

Rue de Jemmapes

DSC09746

La tranchée de multitubulaire vient raser le tabac-presse du Beffroi, au croisement avec l'avenue de l'Europe.

 

DSC09748

La multitubulaire marque la première étape des travaux de la ligne dans cette rue.

 

Plus au sud, la rue de Jemmapes connaît un moment creux des travaux, en attendant l'arrivée de la multitubulaire. La rue Pinguet-Guindon a vu commencer les interventions sur les réseaux souterrains. C'est la dernière artère du tracé, si l'on excepte le pont Wilson, à connaître ce type de travaux.

 

Ilôt Gentiana

Pas encore de travaux de ligne, mais la libération des emprises est en cours sur cette partie du tracé qui a la particularité de ne pas s'insérer sur voirie. Les 16 garages sont remplacés par de nouvelles constructions en cours, dont les murs et la charpente sont terminés.

DSC09756

La végétation reprend rapidement -mais provisoirement - ses droits au niveau du terrain de tennis démoli cet été. Les garages ne tarderont plus à suivre. On aperçoit leurs remplaçants, au fond à gauche, derrière les palissades.

 

Avenue Maginot

Rien de passionnant à signaler sur cette avenue dont les travaux de réseau se terminent. La multitubulaire doit commencer d'ici la fin de l'année.

 

Avenue de la Tranchée

DSC09770

Les travaux en cours sur l'avenue se concentrent au niveau de la future station Tranchée.

 

DSC09773

Plus bas, les zones fermées sont inactives. On peut s'attendre à une réouverture proche de la voie descendante, qui prend son espect définitif. La plateforme du tram, recouverte de pierre, prendra place au centre de l'avenue, à gauche de la photo. En attendant, toute la circulation est reléguée côté est sur deux voies.

 

DSC09777

Au iveau de la station Mi-Côte, la largeur des quais impose à la contre-allée de s'interrompre pour rejoindre la voie descendante principale. On voit bien l'incursion des chaussées routières pour laisser place à la station, qui a imposé l'abattage des arbres sur une centaine de mètres.

 

DSC09780

Le granit de l'avenue de l'Europe, qui a défrayé la chronique à cause de son importation de Chine, est remplacé avenue de la Tranchée par un calcaire du plus bel effet. Outre les bordures, c'est toute la plateforme qui sera ainsi recouverte.

Publié dans Les travaux du tram

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

PASCAL 06/11/2011 09:38


Bonjour,
Je voudrai savoir si la chaussée de l'avenue de l'Europe est définitive car elle est dans un état qui est ni fait ni à faire.
Si non pourquoi avoir ouvert à la circulation pour recommencer après. Je ne comprend pas très bien cette façon de faire??
Merci de votre réponse.
Cordialement.


Arnoul MAFFRE 06/11/2011 20:39



La chaussée nord de l'avenue de l'Europe est bien la chaussée définitive.


Pour y être passé deux fois depuis que les aménagements définitifs sont visibles (je n'en ai donc eu qu'une vision partielle), je trouve que l'aménagement et les enrobés sont correctements
réalisés (sauf au niveau de quelques carrefours, comme celui de la rue Coppée, qui sera sans doute aménagé de manière correcte plus tard, à la construction de la station).


Ce qui me chagrine en revanche, c'est le "standing" de l'ensemble. On aurait attendu mieux que les bordures en ciment et les trottoirs en enrobé, alors qu'on a des bordures en granit - aussi
chinoises soient-elles - côté tramway. On peut aussi regretter les quelques abattages imprévus qui ont eu lieu du côté du croisement avec la rue de Jemmapes.



DEGUET MICHEL 25/10/2011 19:20


Avec votre reportage, ses photos couleurs et ses explications claires, on peut suivre vraiment cette construction ! Bravo.