En juin, place nette pour le tram

Publié le par Arnoul MAFFRE

Le mois de juin a vu s'intensifier les opérations de "libération des emprises" de la future ligne de tram. Auparavant, on avait surtout assisté au démontage du mobilier urbain et à des abattages d'arbres. Les premières grosses démolitions ont eu lieu dans le mois qui vient de s'écouler. Et ce n'est pas fini.

0428 rue de Baudrons, Tours

Le pavillon situé au bout de la rue fait l'objet d'une acquisition foncière, puisqu'il se situe sur le site du centre de maintenance.

28 février 2011 > 21 juin 2011

054

DSC07858.JPG17 rue Pilâtre de Rozier, Tours

Il ne s'agit ici que de la réquisition de parcelles de jardin, avec la démolition de murs de clôture. Le tram sortira ici du quartier Monconseil pour obliquer sur le carrefour de la Marne.

21 juin 2011 > 30 juin 2011

DSC08313.JPG

DSC0495488 avenue Maginot, Tours

Les deux immeubles qui font l'angle entre l'îlot Gentiana et l'avenue Maginot ont été rasés ces derniers jours.

25 juillet 2010 > 30 juin 2011

DSC08273.JPG

DSC0495966 avenue Maginot, Tours

Le jardin d'une maison a été acquis pour agrandir la place Pilorget et y loger une station. L'espace libéré permettra de dévier l'origine de la rue Pinguet-Guindon.

25 juillet 2010 > 30 juin 2011

DSC08270

DSC06211.JPG28 rue Mansart, Joué-lès-Tours

Le terrain sur lequel était bâti cette maison sera reconverti en espace public et traversé par le tram, à deux pas du stade Jean Bouin.

2 mars 2011 > 26 juin 2011

DSC08069

Ce résumé n'est pas exhaustif puisque les démolitions continuent en ce moment. Les deux anciens bâtiments SNCF situés à proximité de la gare sont actuellement concernés. L'un, au sud, est presque à terre. Le second, qui abritait le service médical, construit le long de la rue des Aumônes, vit ses derniers jours. Enfin, d'importantes vagues de démolition vont suivre à Joué-lès-Tours, rue du Pont-Volant (côté ouest) et rue de la Rotière (côté est). Sans oublier, naturellement, l'îlot Vinci, près de la gare de Tours, qui pourrait être rasé cet automne.

Commenter cet article