Grammont : les abattages rattrapent le temps perdu

Publié le par Arnoul MAFFRE

Officiellement prévue pour ce soir dès 20 heures, la reprise des abattages a finalement eu lieu dans la journée. C'est certainement pour rattraper le temps perdu lundi soir (1). Cette fois, le chantier était grillagé et surveillé par la police municipale, habilitée à intervenir par décision du tribunal de Tours. Cette reprise prématurée n'a pas été sans surprendre les militants écologistes indépendants, absents cet après-midi. Seuls quelques badauds sont venus assister aux opérations.

DSC07948DSC07949

Les troncs des platanes sont peu à peu raccourcis avant d'être tronçonnés à la base, afin qu'ils tombent à l'intérieur de la zone sécurisée.

DSC07947

Vu l'avancement, le tronçonnage a dû reprendre en début d'après-midi.

DSC07951

Le tout sous l'étroite surveillance des policiers municipaux. Les branches étaient évacuées au fur et à mesure par camion.

 

Et les abattages en vidéo :



(1) 1tpT, 21 juin 2011, "Grammont : timide début des abattages"

Commenter cet article

lorenzacio 02/07/2011 08:54


Scandaleux abattage d'arbres centenaires ...
Comment peut-on dans une ville où le béton domine déjà et à l'heure d'un incontestable réchauffement climatique avéré abattre des arbres qui ont fait le charme de cette historique avenue de
Grammont.
Je trouve les Tourangeaux bien passifs dans cette affaire, d'autant que les nuisances du chantier ne vont qu'empirer ...
Autre question : si on indemnise le manque à gagner des commerçants, rien ne semble prévu pour les modestes travailleurs qui ont la malchance de résider dans le centre-ville. Certains accroissent
désormais environ d'1 heure leur temps quotidien de déplacement pour se rendre sur leur lieu d'excercice ...


Alain Beyrand 27/06/2011 22:02


Bonjour,

Les abattages de l'avenue de Grammont sont désolants :
- la station Verdun est mal placée, il faudra traverser deux voies routières passantes pour aller en correspondance avec la future gare de Verdun. Elle aurait donc dû être située avenue de Grammont
au nord du pont sur les voies ferrées, rendant inutile la station Charcot d'ailleurs trop proche des deux stations l'entourant.
- c'est le mauvais dessin de la voirie qui amène les abattages à la station Charcot
- à la station Jean Jaurès, c'est pire, puisque la voirie ne change pas et tout le monde peut se rendre compte dès maintenant que 10 platanes sont abattus pour rien (ce qu'essaye de cacher la
mairie en effaçant les marquages indiquant ce qui va se passer, c'est effectivement dérangeant mais que dire des abattages ?)
- une petite modification de courbe permet de sauver le cèdre du carrefour de Verdun
- et comme si ça ne suffisait pas, au moins 2 platanes, et probablement 5 autres, sont abattus alors que ce n'était pas prévu, pour une raison inconnue

Une fois de plus, on se trouve face à des technocrates et politiques qui n'ont aucun respect pour l'environnement arboré et qui décident seuls dans leur coin, sans la moindre explication, de
détériorer notre cadre de vie en abattant des arbres souvent magnifiques.

Plus de détails sur ma page http://www.pressibus.org/grammont
Au passage, je rappelle ma page "Grands arbres" qui montre par de multiples autres exemples que cette façon d'agir est hélas quasi-systématique : http://www.pressibus.org/arbres
Et le dernier ajout d'importance que j'ai fait, il porte sur l'aménagement du nouveau quartier des casernes Beaumont et Chauveau, et ce n'est pas brillant du tout là aussi :
http://www.pressibus.org/casernes
Les preuves ne manquent pas pour affirmer que "la Charte de l'Environnement n'est pas respectée dans la ville de Tours"...


Boris 23/06/2011 22:31


Une question toute bête :
Pouvait-on accéder au magasin "Mobilier de France" ?
Si non, comment est considérée cette après-midi de perdue en terme de chiffres d'affaire pour l'enseigne ?


Arnoul MAFFRE 23/06/2011 22:56



C'est bien là tout le problème, et la NR l'a soulevé dans son édition du jour ! D'autant que c'était hier le premier jour des soldes.