Le tram et ses ponts, de Liberté à Deux-Lions

Publié le par Arnoul MAFFRE

Sur quinze kilomètres, le tramway va passer sur plusieurs ouvrages d'art. Dans l'ordre, du nord au sud, on peut citer l'incontournable pont Wilson, qui lui permettra de franchir le fleuve royal, le pont sur l'avenue Saint-Lazare (avenue de Grammont), le pont sur les voies ferrées (également situé avenue de Grammont), l'ouvrage sur la trémie du carrefour de Verdun. Puis vient naturellement le nouveau pont sur le Cher, qui a fait la une de l'actualité cette semaine, le pont sur le Petit-Cher, qui marque la limite entre Tours et Joué-lès-Tours, et, enfin, l'ouvrage sur le périphérique dont le chantier a démarré il y a peu. Aujourd'hui, je vous propose en outre de l'actuel point d'étape concernant le pont sur le Cher, de nous intéresser aux deux ouvrages existants situés sur l'avenue de Grammont, actuellement en cours de renforcement.


Le pont sur l'avenue Saint-Lazare

Cliquer ici pour le localiser sur la cartographie dynamique.

Cet ouvrage à structure métallique se situe entre la rue du Docteur Charcot et la rue de la Prévoté. A l'origine, il s'agit d'un passage supérieur permettant à l'avenue de Grammont de franchir la ligne des Chemins de Fer de l'Etat reliant Tours aux Sables-D'Olonne. Cette ligne n'est autre que celle dont le tramway reprendra la plateforme le long du lac de la Bergeonnerie. En 1940, la voie ferré disparaît mais le pont demeure, bien que renforcé et élargi. Aujourd'hui, le passage du tramway nécessite à nouveau des travaux.


DSC09051.JPG

Le pont vu de l'est, depuis l'avenue Saint-Lazare. Les moellons trahissent l'origine ferroviaire de l'ouvrage. Tours, 19 août 2011.

 

DSC09053

Les travaux actuels concernent la partie est de l'ouvrage, qui supporte le trottoir et la piste cyclable. Tours, 19 août 2011.

 

DSC09057

Une partie du mur de soutènement a été démontée, tandis que la chaussée a été décaissée. Les réseaux souterrains apparaissent alors à l'air libre, tandis qu'on devine les platanes et les immeubles bordant l'avenue de Grammont en passant sous le pont. Tours, 19 août 2011.

 

DSC09055.JPG

Les quatre voies de circulation de l'avenue de Grammont (deux voies VL et deux voies bus qui accueilleront le tram) franchissent l'avenue Saint-Lazare au niveau de cette voûte en béton. Tours, 19 août 2011.

 

DSC09059

Le côté ouest du pont n'est pas en travaux. On reconaît une structure métallique typique de la fin du 19ème siècle. Tours, 19 août 2011.

 

DSC09068

Un étage plus haut, nous voici avenue de Grammont où le tablier métallique est mis à nu. Tours, 19 août 2011.

 

DSC09069

Le même tablier métallique, vu ici en direction du nord. On peut noter la variété des réseaux souterrains de l'avenue. Tours, 19 août 2011.

 

DSC09075

Echafaudage monté en encorbellement sur l'ouvrage, dont le garde-corps était placé au niveau des piliers en béton. Tours, 19 août 2011.

 

Le pont sur le voies ferrées

Cliquer ici pour le localiser sur la cartographie dynamique.

Plus difficile, pour ce pont qui franchit les voies ferrées Tours - Saint-Nazaire et Tours - Le Mans, de constater l'avancée des travaux sous l'ouvrage. En revanche, les travaux de ces dernières semaines ont mis à nu le dessus du tablier.

DSC09077

Vers le sud, le décaissement de la chaussée laisse apparaître le béton du tablier. Tours, 19 août 2011.

 

DSC09079

Le chantier impose une circulation alternée sur l'avenue réservée aux riverains et aux bus jusqu'en novembre, même si les clients des commerces sont autorisés à l'emprunter. Tours, 19 août 2011.

 

Le pont sur le Cher

On ne présente plus ce futur pont maintes fois évoqué ici, reliant le quartier des Rives du Cher à celui des Deux-Lions : 235 mètres de longueur, 12 de largeur, et une plateforme partagée entre le tramway et les bus, sans oublier le trottoir et la piste cyclable qui prendront place de part et d'autre des voies.

Mardi, la livraison des premiers caissons métalliques constitutifs du futur tablier a fait la une, à cause d'un convoi exceptionnel impressionant qui a dû sillonner l'agglomération pour arriver à bon port.

 

DSC09108.JPG

La culée C0 s'élève enfin dans le quartier des Rives du Cher. Tours, 19 août 2011.

 

DSC09109

Il reste encore du béton à couler pour la terminer. Tours, 19 août 2011.

 

DSC09114

La culée C0 ressemble en tous points à sa jumelle C4, sur l'autre rive du Cher. Tours, 19 août 2011.

 

 DSC09118

La culée C0 vue depuis la rive gauche. Tours, 19 août 2011.

 

DSC09120

Et voici la bête : le caisson métallique stocké en rive gauche, sur ce qui deviendra la plateforme du tramway. Tours, 19 août 2011.


DSC09123

La construction du hourdis sur ces caissons permettra au tablier d'atteindre sa largeur définitive de 12 mètres. Tours, 19 août 2011.

 

DSC09125

La culée C4 a été équipée pour le lancement du tablier (pièces métalliques bleues et jaunes). Tours, 19 août 2011.

 

Les opérations de lancement du tablier se feront en trois reprises, fin sptembre, fin octobre et fin novembre. On pourra donc franchir la rivière à pieds secs avant l'hiver, tandis que le pont sera prêt à recevoir sa voie ferrée dans le courant du printemps.


Retrouvez aussi les photos des travaux de la ligne aux Rives du Cher et aux Deux-Lions dans l'album photo dédié.

Dès le dimanche 28 août, la rubrique "Le tram au fil des rues" reprend du service après une pause estivale. Un dimanche sur deux, une artère empruntée par le tram dévoile ses secrets.

Publié dans Les ouvrages d'art

Commenter cet article

Hugo Massire 08/09/2011 17:58


La réalisation du raccordement entre le pont sur le Cher et la ligne de Nantes, au droit du carrefour de Verdun, est par contre antérieure à la Seconde Guerre mondiale. Je ne suis jamais parvenu à
trouver avec précision sa date de construction, mais ce doit être vers 1920.

Le tronçon situé quartier Febvotte, entre le pont sur le Cher et le passage sous l'avenue de Grammont, a été déferré dans les années 20. Côté Sanitas, les voies étaient de toute façon réservées aux
établissements industriels installés dans le secteur. Elles venaient buter en impasse précisément au droit du passage sous l'avenue de Grammont. A l'ouest de ce passage, l'avenue Saint-Lazare a dû
être aménagée à la fin des années 50, remplaçant un terrain vague.


Michel DEGUET 08/09/2011 12:53


Merci pour ce reportage.
La voie ferrée Tours - Les Sables d'Olonnes qui passait sous le pont de l'Avenue St Lazare jusqu'en 1940 a alors été raccordée directement sur les lignes Tours - Nantes et Tours - Le Mans.
Quand on regarde côté ouest depuis le pont de l'avenue Grammont au-dessus de ces voies ferrées, on voit au sud une piste qui longe les voies sur laquelle il y avait le raccordement Tours-Joué, au
nord on voit un garage (parcelle 629 du cadastre) sous le pont qui occupe l'emplacement du raccordement Joué-Tours.
C'est en 1970, lors de l'abandon de la ligne ferroviaire entre Loches et Chateauroux, que ces raccordements ont été démolis dont le pont ferroviaire du raccordement Joué-Tours.
La plate-forme ferroviaire a donc été libérée jusqu'à proximité de Joué.
Pour maintenir la circulation ferroviaire un raccordement direct sur la ligne Tours Poitiers a donc été réalisé à la sortie de la gare de Joué-les-Tours.
Comme nous étions au temps des projets pharaoniques du "tout routier", Jean Royer et les autres responsables de l'époque avaient le projet de réaliser sur cette plate-forme ferroviaire une
pénétrante routière de quatre voies partant du périphérique (quartier Mignonne à Joué) pour aboutir à l'avenue St Lazare au fameux pont de la photo.
Pour ce faire, la SNCF paya sur le nouveau raccordement ferroviaire un pont supérieur pouvant laisser passer une quatre voies et qui depuis 40ans ne voit passer que la modeste rue de Tailhard.


Arnoul MAFFRE 08/09/2011 16:37



Merci pour cette précision, je l'ignorais ! On constate effecivement su Google Maps Street View que l'ouvrage dont vous parlez à la fin est au gabarit 2*2 voies. Une des travées abrite une poste
cyclable, l'autre la rue elle-même.



BRUNO 08/09/2011 09:15


LE PREMIER TRONCON DU PONT SUR LE CHER SERA LANCER LE 13 SEPTEMBRE LE MATIN EN PRINCIPE IL FAUT UNE DEMIS JOURNEE AVIS AU AMATEUR