Les riverains du Sanitas bien informés

Publié le par Arnoul MAFFRE

La deuxième série de réunions riverains a été engagée début mai par le Sitcat (syndicat intercommunal des transports en commun de l'agglomération tourangelle) et CitéTram (maîtrise d'ouvrage déléguée). Hier soir, la rencontre était consacrée aux travaux de déviation des réseaux sur les deux grosses artères du quartier : les avenues de Lattre de Tassigny et du Général de Gaulle.

Même si tous les travaux du tram ont été rapidement évoqués, le planning du dévoiement des réseaux a occupé une part importante de la rencontre. Deux secteurs, correspondant en gros aux deux avenues, ont été délimités. Les travaux de dévoiement commenceront en septembre et dureront cinq mois. Le chantier se déplacera dans la période de la place Tulasne à l'allée de la Bourdaisière, c'est-à-dire du sud au nord.

DSC04349.JPG

 

Jean-Marc Lafon, directeur des services techniques de la Ville de Tours, Alice Crochu, responsable de la communication travaux pour CitéTram, Valérie Dubreuil, responsable de communication travaux au Sitcat, Jean-Luc Paroissien, directeur de CitéTram, Pierre Texier, adjoint à la circulation à Tours, Alain Devineau, adjoint à l'urbanisme et François Lafourcade, adjoint à l'environnement.

 

Quelques nouveautés ont été annoncées, notamment concernant le site Internet. Reconnaissant qu'il était difficile pour les habitants d'assimiler un planning de travaux si complexe, les communicants ont prévu un dispositif efficace. Le site web sera profondément actualisé (même si la plateforme reste la même) à la mi-juin (peut-être le 11, jour d'ouverture de la Maison du Tram). Des documents seront distribués dans les boîtes aux lettres, notamment pour informer des déviations routières, des lignes de bus, ou encore des coupures d'eau ou d'électricité. Une cartographie dynamique, souvent actualisée, permettra de connaître les difficultés de circulation et l'avancement des travaux. Sur le terrain, des panneaux indicateurs provisoires "On vous guide !" seront installés.

Laurence Jolivet, la toute nouvelle patronne de la communication du Sitcat, a invité la population à se rendre à la Maison du Tram dès son ouverture, en annonçant plusieurs surprises. Ouverte du mardi au samedi de 10 h à 19 h, elle sera tenue par deux hôtesses, sans compter les permanences des tram'bassadeurs, agents de médiation entre les riverains et CitéTram.

Enfin, le site Internet verra apparaître des vues 3D du futur tramway tourangeau. Une application i-Phone, déjà évoquée dans la Nouvelle République, montrera le tram dans la ville par le principe de réalité augmentée.

Les habitants présents s'inquiètent surtout du bruit et des problèmes de stationnement. Certains logements donnant sur des zones de chantier ne disposent pas de double vitrage, et leur installation n'est pas prévue à court terme par l'OPAC.

Une question intéressante a porté sur l'enquête publique préalable à la déclaration d'utilité publique. Elle se déroulera très précisément du 15 juin au 16 juillet aux mairies de Tours et de Joué-lè-Tours, et à la mairie annexe du Beffroi à Tours nord. Pour des raisons légales, elle ne peut se faire à la maison du Tram, même si deux panneaux explicatifs y seront exposés.
 

vueart degaulle

 

Vue d'artiste du tramway avenue du Général de Gaulle. Certains habitants s'inquiètent de la diminution du nombre de places de stationnement.

Commenter cet article

Alain Beyrand 10/06/2010 17:51


Bonjour,

Nous ne sommes pas constitués pareillement, vous préférez que des arbres dans la fleur de l'âge soient abattus plutôt que d'enlever du bitume et supprimer et/ou déplacer des places de parkings.
Pour moi et beaucoup d'autres, c'est l'inverse. Le choix est seulement là, avec comme inconvénient que la 2ème solution coûte un peu plus cher. Car, contrairement à ce que vous sous-entendez,
garder le mail n'empêche nullement d'avoir " un tramway avec deux stations traversant un quartier où vivent des personnes en manque de mobilité", "sur une plateforme végétalisée et les " majestueux
"arbres qui la bordent", ce qui amène une "nette amélioration entre la desserte bus actuelle du quartier et la future desserte tram, plus accessible, plus fréquente, plus rapide". Il n'y a pas
besoin d'enlever la promenade arborée pour obtenir ça, je le montre sur mon blog et je suis étonné que vous ne l'ayez pas compris. L'artère a 120 mètres de largeur, le tramway peut éviter de
supprimer le mail, il suffit d'en avoir la volonté, il n'y a pas qu'une solution, loin de là.

Je n'affirme pas que vous êtes proche de Citétram, j'estime que vous m'apparaissez très proche de CitéTram, c'est ce que j'ai écris sur ma page. Votre présente réponse à propos du mail, que je
viens de juger étonnante, et qui tente de justifier un erreur de tracé manifeste (hormis des considérations budgétaires), ne m'enlève pas cette impression.

A propos de l'Avenue de l'Europe, contrairement à ce que vous dites, il était plus compliqué de changer le tracé, la voie est beaucoup moins large et ça provoquait des déplacements de parkings, que
les habitants ont bien accepté. Ce qui a été fait dans des conditions difficiles peut a fortiori l'être dans des conditions plus faciles.

La contestation au Sanitas se fait aussi "dans les temps" puisque l'enquête publique n'est pas terminée. Elle n'a pas pu se faire plus tôt à cause du silence incompréhensible du quotidien local
(taire la suppression d'une promenade arborée de 1,2 km en centre ville !). Plus généralement, ce silence sur tout le tracé, doublée de l'absence de trajet précis sur Internet, est tel que la
population est très mal informée. Il est quand même paradoxal qu'on en apprenne plus sur des blogs !


Arnoul MAFFRE 10/06/2010 19:36



Selon une interview de Laurence Jolivet, responsable de communication au Sitcat, dans la Tribune de Tours d'aujourd'hui, un nombre important de contestations sur une partie du tracé lors de
l'enquête publique peut aboutir à une remise à plat d'un secteur. Si vous fédérez autour de votre proposition de tracé, il vous est peut-être encore possible de faire changer les choses.



Alain Beyrand 08/06/2010 18:56


La contestation sur les arbres n'a pas été que de ma part : c'est une habitante qui a soulevé le sujet. Ce n'est en rien minoritaire, puisque cette information n'a pratiquement pas été diffusée. La
Nouvelle République et les journaux d'information de Tours et de Tours-Plus n'en ont pas parlé. Faites comme moi, allez sur la promenade arborée, interrogez les habitants et vous constaterez que
mon opinion n'a rien de minoritaire. Je n'ai pas trouvé non plus que la contestation sur les parkings de l'avenue du Gal de Gaulle était minoritaire, loin de là. Les gens qui se sont exprimés sur
ce sujet l'ont fait avec assez de force pour qu'il n'y ait pas besoin d'en ajouter, c'est tout. Pareil pour mon intervention.

Ne dites pas que le tracé du Sanitas est connu alors que les journaux que j'ai cités n'en ont pas parlé et alors que le site de Tours-Plus / Cité Tram montre le contraire, c'est-a dire que le tram
passe à côté du mail arboré (cf la capture d'écran de ma page http://www.pressibus.org/tram). C'est de la désinformation. Et la 1ère réunion du Sanitas a été très peu connue : je suis membre du
Conseil de Vie Locale de Tours-Est et je n'en ai pas été averti. Que cela ait été évoqué lors de l'étude des différents tracés, oui, mais il était logique de penser que le tracé retenu était celui
présenté sur le site CitéTram. J'ai donc été très surpris la semaine dernière.

Je comprends que vous n'aimiez pas les arbres et que vous préfériez une pelouse sur laquelle on ne pourra pas marcher, mais vous avez tort de vous croire majoritaire. La moindre des choses serait
de demander l'avis des habitants et cela n'a pas été fait. De plus Tours suit un Plan d'Aménagement et de Développement Durable (PADD) qui donne une priorité aux circulations piétonnes et à une
trame verte. Il n'y a aucune obligation de supprimer cette coulée verte, l'artère est très large, il serait logique de suivre les orientations du PADD, même si ça coûte un peu plus cher d'enlever
du bitume et déplacer des parkings que d'enlever de la terre battue et des arbres.

Quant au solde des abattages / plantations c'est du pipeau qu'emploie régulièrement la municipalité de Tours pour justifier ses abattages de grands arbres, sans dire qu'elle replante des arbres
beaucoup plus petits ou arbustes (moins de 7 mètres à l'âge adulte). A ce propos voir ma page Grands Arbres http://www.pressibus.org/arbres, j'y parle d'ailleurs déjà du tram et de son passage
Avenue de l'Europe où 53 cèdres ont failli être abattus. J'espère que ces érables et marronniers seront aussi sauvés. Visiblement ceux qui ont défini le trajet du tramway sont comme vous, ils
n'aiment pas les arbres et préfèrent du gazon où on ne peut pas marcher. Et comme aucun plan précis ne présente les dégâts d'un tel état d'esprit, les citoyens ne peuvent pas réagir, sauf très peu
d'entre eux quand des bribes d'information leur parviennent. Je crains que sur toute la longueur du tramway, il y ait ainsi beaucoup de dégâts qui auraient pu être évités...

Il me reste à espérer qu'avec l'enquête publique une information enfin précise va venir (sur Internet, sur la NR...), que la population sera vraiment incitée à s'exprimer et que ses remarques
seront vraiment étudiées et prises en compte quand elles seront justifiées. Je doute hélas qu'en 8 jours un état d'esprit de rétention d'information et de négation de l'expression populaire (les
contestataires ne peuvent être que minoritaires, d'ailleurs quelle idée de préferer une promenade arborée à du gazon où on ne peut pas marcher !...) soit remplacée par une information ouverte
transparente et par une volonté d'écoute de la population et de prise en compte de ses préoccupations.


Arnoul MAFFRE 10/06/2010 16:20



Je vais vous répondre sur plusieurs points :


- Vous mentionnez à deux reprise que je n'aime pas les arbres. Je n'ai jamais écrit cela. Je pense que tout être humain normalement constitué apprécie les arbres. Bien sûr, l'abattage massif des
arbres du mail du Sanitas va faire très mal au coeur, croyez-moi que ce ne sera pas pour moi un plaisir de voir les tronçonneuse à l'action. Je me suis peut-être mal exprimé dans mes précédentes
réponses. Mon idée est simplement de dire qu'il faut voir les tenants et aboutissants de cet abattage. Et là, je ne peux m'empêcher de préférer un tramway avec deux stations traversant un
quartier où vivent des personnes en manque de mobilité. J'imagine ce tram circulant sur une plateforme végétalisée et les nouveaux arbres qui la bordent. Je constate la nette amélioration entre
la desserte bus actuelle du quartier et la future desserte tram, plus accessible, plus fréquente, plus rapide.


- Vous affirmez sur votre blog que je suis proche de CitéTram. C'est un peu fort d'affirmer cela, alors que vous ne me connaissez pas ! Je défend simplement, en tant que citoyen, un projet que
j'estime très bénéfique pour l'agglomération. Si je suis sorti avec trois responsables du projet (dont aucun n'appartient à la maîtrise d'ouvrage déléguée CitéTram) le soir de la réunion au
Sanitas, c'est pour discuter avec eux et rédiger des portraits pour mon blog, qui seront bientôt publiés. Si j'étais proche comme vous le dites de la maîtrise d'ouvrage, je n'aurais pas critiqué
la communication institutionnelle (que je ne trouve pas bonne pour le moment, et je vous rejoins sur ce point) comme je l'ai fait auparavant. J'espère comme vous que la mise à jour du site
officiel, prévue demain, nous permettra à tous d'y voir plus clair sur de nombreux points.


- Justement, je ne peux que déplorer avec que le tracé Google maps du site tram-tours.fr soit faux. Je déplore également le manque de communication dans les magazines distribués par les
collectivités locales, sur le tracé et les réunions publiques.


- Je suis bien désolé si vous pensez que j'ai sous-estimé la contestation à propos de l'abattage de ces arbres. Cette sous-estimation n'est pas volontaire et ne découle d'aucune volonté de
partialité.


- Je suis moi aussi très heureux que le tracé de l'avenue de l'Europe ait été revu pour la conservation des cèdres. Mais la modification de tracé était beaucoup plus simple à cet endroit qu'au
Sanitas, à cause de la dénivellation du mail par rapport à la rue Blaise Pascal. Et surtout, la contestation à Tours nord s'est faite "dans les temps".


- Concernant l'enquête publique, la mise à disposition de l'intégralité du dossier d'avant-projet étant une obligation légale, plus rien ne devrait a priori être obscur pour les citoyens après sa
consultation. Je rappelle les dates et lieux de cette enquête préalable à la DUP : du 15 juin au 16 juillet, mairies de Tours, Joué et mairie annexe du Beffroi. Je doute en revanche que ce
dossier soit disponible sur Internet.


A bientôt pour d'autres débats et merci de votre fidélité.



Alain Beyrand 08/06/2010 16:46


Je ne comprends pas ce compte-rendu aussi lénifiant que celui de la NR. Il y a toute de même eu à cette réunion deux contestations majeures, la première sur des suppressions de places de parking
avenue du Général de Gaule, vaguement évoquée, et la seconde sur la suppression d'une promenade arborée de 160 arbres, le long du Bd De Lattre de Tassigny, même pas évoquée.

C'est pourtant un scandale que sur une artère comptant 8 voies dédiées aux voitures, on ne puisse faire passer le tramway que là où il y a des arbres et où passent les piétons. Il y a largement la
place à côté, surtout que les habitants semblent accepter, à cet endroit, la diminution, ou le déplacement de places de parking (qui sera moins grave qu'Av. du Gal de Gaulle).

J'explique cela très précisément, schémas à l'appui, sur la page de mon blog que je vous invite à visiter : http://www.pressibus.org/tram

Je félicite tout de même ce site d'avoir un plan plus précis du tram que celui (qui, en plus, est faux...) de Tours Plus. Il manque encore de précision (le trait est beaucoup trop fin). Par
exemple, une seule des deux lignées d'arbres de la promenade semble supprimée. Et carrefour de Verdun, le grand cèdre semble épargné, mais est-ce bien sûr ? J'aurais préféré avoir des plans
officiels plus précis. J'espère qu'on les aura pour l'enquête publique...


Arnoul MAFFRE 08/06/2010 17:46



La contestation sur l'abattage des arbres n'a été que de votre part ; elle est donc de fait largement minoritaire, ce qui explique que je ne l'aie pas retenue. Les contestations sur le
stationnement venaient quant à elles d'une poignée de personnes présentes, et, même si elles restaient elles aussi minoritaires (en nombre de personnes, pas en décibels...), je les ai donc
brièvement évoquées.


Je n'ai vocation à défendre avec verve ni les promoteurs du projet ni les arbres. Toujours est-il que le tracé par le mail du Sanitas est connu depuis plusieurs mois désormais, c'est-à-dire
depuis la première réunion faite au Sanitas. Depuis plus longtemps même, si l'on se réfère au premier blog de la concertation Mobilitours qui a eu lieu en septembre 2007. Sur cette page, on voit clairement (section 2) que le passage par le mail était déjà évoqué,
même si pour le sud de l'avenue de Lattre de Tassigny, c'est la variante "est" qui a été retenue. Je pense que si vous vous étiez exprimé à l'époque, il aurait peut-être été possible de faire
machine arrière.


De toute façon une partie du mail aurait due être sacrifiée dans tous les cas, puiqu'en arrivant du centre de tri postal, la ligne de tram ne pourrait en aucun cas rejoindre directement la
chaussée de la rue Blaise Pascal, en raison d'une dénivellation et de la présence d'un immeuble.


Personnellement je n'attache pas une importance aussi grande que vous à ces arbres, qui vont être remplacés et complétés par une pelouse sur la plateforme tram. Je comprends toutefois que des
gens y soient attachés, car ils commencent à avoir une histoire et sont liés au quartier. Il me semble quand même que le "solde" d'arbres est positif sur le projet tram dans sa globalité.


Je vous rejoins en revanche sur les questions du manque de clarté des documents officiels fournis jusque là, j'ai d'ailleurs eu l'occasion de l'écrire encore dernièrement ici. Il semble que les
choses soient en train de changer avec le nouveau site et l'enquête publique, mais cela vient trop tard.


Merci en tous cas de l'intérêt que vous portez à ce blog et à votre attachement à en faire un lieu de débat.