Pont sur le Cher : CitéTram dévoile la recette

Publié le par Arnoul MAFFRE

La réunion riverains organisée il y a une dizaine de jours aux Deux-Lions était la première à se consacrer aux travaux de plateforme, à l'heure où beaucoup d'artères traversées par le futur tram n'ont pas encore vu la moindre déviation de réseaux, phasage des travaux oblige : impossible d'avancer au même rythme sur 15 kilomètres. Mais surtout, c'est le protocole de construction du pont sur le Cher qui a été dévoilé.

DSC04088

Emplacement du pont vu de la passerelle des Deux-Lions. Tours, 27 mai 2010.

Il y a d'abord toutes les informations que l'on connaissait déjà mais qu'il est bon de rappeler. L'ouvrage à tablier métallique mesurera 230 mètres de longueur et 12,4 mètres de largeur et reliera le mail Suzanne Valadon, dans le quartier des Rives du Cher, à une ancienne plateforme ferroviaire situé dans le quartier des Deux-Lions. Il comprendra quatre travées soit trois piles. Le pont est dimensionné pour accueillir des bus sur la plateforme ferroviaire, ainsi que des tram-trains à grand gabarit sur une plateforme commune de sept mètres de large. Les cyclistes seront relégués sur une piste cyclable côté amont de trois mètres de large et les piétons de l'autre côté, sur un trottoir de deux mètres. La nouvelle traversée reprend l'emplacement d'un pont ferroviaire métallique détruit dans les années 1970 et dont il subsiste la culée nord et une pile. Ces vestiges seront prochainement démolis. La conception du nouveau pont a été confiée à un consortium rassemblant les entreprises Ingerop et Strates. Le coût de l'opération s'élève à 7,5 millions d'euros.

Un chantier rondement mené

Dans moins d'un mois, deux quarts de digue seront en construction, l'une en rive gauche et l'autre en rive droite. Ils permettront de construire les deux piles extérieures sur les trois que comptera l'ouvrage. Un deuxième quart de digue sera construit côté Rive du Cher après démolition du premier côté Deux-Lions : la pile centrale verra alors le jour, au printemps prochain. Cet été, tous les segments de digue seront supprimés. Notons que le Cher ne sera jamais barré sur plus de la moitié de sa largeur durant les six prochains mois. La construction des deux culées sera menée en parallèle dès les jours à venir et s'achèvera aussi cet été.

Les premières livraison d'éléments du tablier commenceront alors en juillet. L'ensemble sera acheminé en rive droite. Les convois exceptionnels emprunteront l'avenue Michelin et l'avenue Portalis. Les éléments métalliques, longs de 45 à 60 mètres de longueur, seront lancés depuis la rive sud à partir d'août et jusqu'en novembre. Le hourdis de béton sera coulé de décembre 2011 à mars 2012. L'ensemble de l'ouvrage et ses finitions pourra être livré en avril 2012. La plateforme tram bus sera réalisée dans la foulée pour s'achever à l'automne 2012, soit dix mois avant la mise en service de la ligne.

pont cher

Principe d'éclairage nocturne du pont en "trait de lumière".

Et le reste du quartier ?

Le tram aux Deux-Lions ne se résume pas au pont sur le Cher. Les travaux de plateforme s'étageront sur une année avenue Portalis et allée de Lesseps, de mai de cette année à mai 2012. Pour l'avenue de Pont-Cher et le raccordement à l'allée de Lesseps, la ligne sera construite de de juin à juin. Dans les deux cas, l'électrification aura lieu au second semestre 2012.


Encore un peu de lecture dans les archives d'1tpT : "Un nom pour le pont ?"

Publié dans Les ouvrages d'art

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article