Salle comble pour les travaux du centre-ville

Publié le par Arnoul MAFFRE

Alors que la rue Nationale a revêtu ses habits de fête, difficile de croire qu'elle sera en plein chantier dans les prochains mois. Et pourtant, les riverains le savent et se sont déplacés en masse : 150 personnes s'étaient donné rendez-vous dans la salle des fêtes de la mairie pour connaître le déroulement des chantiers à venir entre la place Choiseul et la gare de Tours.

Comme le veut désormais l'habitude, l'insertion de la ligne dans le secteur a été rapidement décrite. Avant d'en venir aux faits : le programme des réjouissances pour l'année 2011. Les fouilles archéologiques, demandées par le préfet, ont notamment été évoquées : elles seront opérées rue Nationale entre la rue du Commerce et la place Jean Jaurès, et rue Charles Gille.

Les déviations de lignes de bus ont été prévues et seront communiquées prochainement sur le site du projet. On retiendra notamment la mise à double sens de la rue Marceau pour les passage des lignes. Concernant la circulation routière, sujet de beaucoup d'interrogations, il a été rappelé l'existence de l'application "Conditions de circulation" du site www.tram-tours.fr, qui sera régulièrement actualisé.

rt-005.jpg

Un diaporama des travaux, dans l'ordre chronologique, a été projeté, accompagné des commentaires de Jean-Luc Paroissien, directeur de CitéTram. Le document sera disponible sur le site www.tram-tours.fr. Un planning succint des travaux y est d'ores et déjà consultable. Photo : PM.

Pierre Texier, maire adjoint en charge des questions de mobilité, a indiqué la mise en place prochaine de comités de suivi des travaux constitués de riverains volontaires.

L'auditoire a pu poser des questions aux élus et à la maîtrise d'ouvrage. Jean-Jacques Hébras, président de l'Union des Commerçants et Artisans, a demandé si les travaux iraient jusqu'aux vitrines. Ce ne sera pas le cas rue Nationale, mais la présence des réseaux le long des immeubles de la rue Charles Gille rendra nécessaire l'installation de passerelles pour accéder aux boutiques.

La question des arbres est encore venue s'immiscer avec le blogueur Alain Beyrand, qui regrette l'abattage de 24 arbres au niveau de la future station mixte tram-bus de la place Jean Jaurès. Seuls les individus jeunes seront transplantés, tandis que l'abattage des vieux arbres est confirmé. La Ville de Tours et le Sitcat ont toutefois mis de nouvelles plantations à l'étude.

Le collectif cycliste, assidu aux réunions riverains, a demandé des précisions sur les aménagements cyclables de la place Jean Jaurès : rien n'est définitif, même si une vraie piste doit remplacer l'actuelle bande cyclable. C'est la jonction avec la rue Nationale qui est encore à l'étude.

La rencontre s'est clôturée après une grosse heure et demie, dans une ambiance très calme. Les questions portent de plus en plus sur le déroulement concret des chantiers et l'exploitation future, tandis que les interventions remettant en cause le tracé se sont raréfiées. C'est sans doute la vraie nouveauté de ce soir : l'animosité a disparu des réunions alors que le secteur du centre-ville est très délicat. Une page se tourne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alain Beyrand 01/12/2010 18:07


Bonsoir,

Je ne crois pas que ça se calme, alors qu'une plainte a été déposée, même si ce n'est pas directement contre le projet. Cf.
http://www.lanouvellerepublique.fr/indre-et-loire/ACTUALITE/Dossiers/Tramway-de-Tours/Suivi-du-projet/Dossier-tramway-plainte-pour-prise-illegale-d-interet
Etant donné le mauvais ficelage du projet, ça pourrait n'être qu'un préambule. Je ne crois donc pas que ça se calme, je pense plutôt que ça change de nature.

De plus le sujet était ciblé sur une portion précise du tramway, des sujets brûlants comme le tram-train et les très mauvaises correspondances des stations Verdun et Joué Gare n'avaient donc pas
lieu d'être abordés.

Mon intervention d'hier était ciblée sur les platanes de l'avenue de Grammont. J'en fait un compte-rendu détaillé en bas de ma page
http://pressibus.free.fr/blogcvl/grammont/index.html (et en haut de page http://pressibus.free.fr/blogcvl/tram/chronique.html).

En préambule, car il est trop tard pour le présenter en question (je l'ai déjà fait lors de l'enquête), j'avais évoqué ce qui pour moi est le plus désastreux (le mot n'est pas trop fort, du point
de vue environnemental), à savoir que sur cette portion qui va de la place Anatole France à la gare de Tours, une occasion historique d'installer des éléments de trame verte est perdue. Il n'y a
pas de trace de chlorophylle sur les vues futures que l'on nous a montrées de la rue nationale et de l'est de la gare.

C'est tout a fait contraire au PADD, Plan d'Aménagement et de Développement Durable, de la ville de Tours. C'est aussi contraire aux principes de départ du tramway, qui voulaient une conquête du
végétal.

J'ai montré précisément dans le dossier que j'ai remis à la commission d'enquête qu'on pouvait arborer en plusieurs parties la rue Nationale et les espaces dégagés au bord de la gare de Tours.
Visiblement, rien n'a changé à la politique anti-environnementale de nos élus et du Sitcat, qui, en la matière, continuent à se gargariser de prétentions (dire que 3000 arbres seront plantés et
taire qu'aucun ne le sera sur la portion étudiée, il fallait oser le faire, ils l'ont fait...) et agissent de façon contraire, au moins en centre-ville.

Sinon, comme aux réunions précédentes, j'ai plutôt une bonne impression de la gestion des travaux. Et il me semble qu'il y a une évolution positive pour la prise en compte des recherches
archéologiques, pour lesquelles il faudra tout de même être vigilants.