Le tramway de Tours est d'utilité publique

Publié le par Arnoul MAFFRE

La première ligne de tramway de l'agglomération tourangelle a été déclarée d'utilité publique par le préfet d'Indre-et-Loire. Jean Germain l'a annoncé aujourd'hui en conseil municipal. Le préfet a déclaré d'utilité publique la ligne en elle-même, le pont sur le Cher et les acquisitions foncières. Cette étape marque la fin de la procédure entamée en juin, avec une enquête publique de 45 jours qui s'est déroulée du 15 juin au 30 juillet. Les commissaires enquêteurs avaient rendu un avis unanimement favorable au projet début octobre.

DSC03929

Au sens strict, ce sésame donne à la maîtrise d'ouvrage le droit d'expropriation sur les parcelles précisées lors de l'enquête, l'état considérant, par la voix du préfet, qu'un intérêt général le justifie. Ce n'est pas, comme il a été affirmé ça et là, un permis de construire, notion qui n'a pas de sens sur le domaine public. L'obtention de ce feu vert va permettre le lancement de la libération des emprises (notamment privées) de la première ligne de tramway, et a fortiori la construction du système de transport proprement dit.

Les propriétaires à exproprier sont ceux qui n'ont pas accepté de céder leur bien à l'amiable. Vient pour eux le début d'une phase judiciaire visant à déterminer l'indemnité qui leur sera versée. Fin août, Jean-Luc Paroissien, le directeur de CitéTram avait évoqué le chiffre de 10 à 20% des propriétaires concernés par cette procédure d'expropriation.

Un calendrier pas si serré ?

La Déclaration d'Utilité Publique aura donc été prononcée dans les délais pronostiqués par la maîtrise d'ouvrage, ce qui devrait permettre un respect du calendrier prévu. Peut-être même que l'officialisation d'une mise en service avant le 1er septembre 2013 pourrait intervenir dans les mois à venir ? Ce ne serait alors que la confirmation d'une tendance : le nouveau planning des travaux, présenté début novembre, a encore compacté la durée d'un chantier au calendrier pourtant déjà serré. Pour mettre en service le tramway pendant les vacances d'été 2013, il faudrait alors accélérer les essais techniques, dont le début a déjà été avancé de mars 2013 à novembre 2012.

Publié dans Le projet

Commenter cet article

Alain Beyrand 29/12/2010 20:59


Hum, il est désormais trop tard pour ne pas confondre vitesse et précipitation... C'est, parmi bien d'autres aspects, ce qui ressort du bilan que j'ai rédigé sur mon blog
http://pressibus.free.fr/blogcvl/tram/bilan.html


David Chollet 24/12/2010 03:27


calendrier pas si serré ?
restons sur l'objectif d'une mise en service en septembre 2013 et évitons de confondre vitesse et précipitation (et malfaçons)...
ce serait déjà bien.