Un tram pour... l'avenue Jean Portalis

Publié le par Arnoul MAFFRE

Nouvelle rubrique sur Un tram pour Tours, "le tram au fil des rues". Un dimanche sur deux, un article bref pour évoquer le nom d'une rue, l'insertion du tram et le calendrier des travaux. On commence aujourd'hui avec l'avenue Jean Portalis.

 

DSC03525

L'avenue Portalis avant les travaux, en avril 2010.

De direction nord-sud, l'avenue Jean Portalis est située dans le quartier des Deux-Lions à Tours. Elle relie le Cher à l'avenue Marcel Dassault. Elle dessert principalement la trésorerie générale et la faculté de Droit.

Jean Portalis (1746 - 1807)

Jean-Etienne-Marie Portalis est connu pour être l'un des rédacteurs du Code Civil. Il naît dans le Var et décroche son titre d'avocat dès l'âge de dix-neuf ans, après des études en Provence. Critiqué dès le début de sa carrière par la simplicité de ses plaidoiries, il impose un nouveau style au barreau d'Aix-en-Provence. Il devient député aux Etats de Provence et participe à de retentissants procès. A la Révolution, il adopte les idées révolutionnaires, sans arriver à être élu député d'Aix à la constituante, puis se prononce trois ans plus tard en faveur d'une monarchie constitutionnelle. Il prend ensuite ses distances avec Mirabeau, dont il était proche, et des émeutes qui agitent la Provence après la Révolution. Il se réfugie à Lyon où il reprend sa carrière d'avocat, mais pour peu de temps : en 1793, son assistant est assassiné et il fuit à Paris, mais il y est attendu et emprisonné. Il est libéré à l'aube du Directoire et reprend son métier d'avocat tout en se faisant élire député contre-révolutionnaire de Paris. Il devient président de l'Assemblée. Le coup d'état du 18 fructidor le condamne à fuir en Allemagne pour échapper à la déportation. Ce n'est qu'au coup d'état du 18 brumaire qu'il rentre en France. C'est là qu'il participera à la rédaction du Code Civil - il est notamment l'auteur du "Discours préliminaire". Il devient conseiller d'Etat sept ans avant sa mort, puis ministre des Cultes en 1804. Une opération manquée de la cataracte a raison de lui en 1807, et sa dépouille est directement déposée au Panthéon.

Le tram avenue Portalis

La première ligne de tram empruntera l'avenue sur une assez courte partie, entre le parking de l'université et l'allée Ferdinand de Lesseps. La ligne sera construite sur le côté est de l'avenue, laissant un double sens pour les voitures à l'ouest. Une station, dont le nom provisoire est Université, y sera implantée, le long de la faculté de Droit. Face à celle-ci, le giratoire actuel disparaîtra au profit d'un carrefour traditionnel et d'un parvis arboré.

Programme des travaux

030

Travaux de déviation des réseaux face à la faculté de Droit, en août 2010.

Les travaux de déviation des réseaux ont eu lieu l'été et l'automne dernier. Les travaux de construction de la ligne de tram débutent actuellement. L'achèvement du gros-oeuvre est prévu en avril 2012. Enfin, c'est par cette artère qu'arriveront par convoi exceptionnel les éléments constituant le tablier du futur pont sur le Cher, dès cet été.

Commenter cet article

Hugo Massire 22/05/2011


Bonne initiative !

L'avenue Portalis était l'une des premières voies du quartier des Deux-Lions à être mise en circulation, il y a maintenant vingt ans ...

Pour les noms des stations, il serait peut-être bon d'imiter Brest, qui procède en ce moment à une large consultation populaire sur le nom des stations de son tramway. "Université", ici, ça fait un
petit peu juste.


Boris 22/05/2011


Cela promet une belle série d'articles !

@Hugo : Tout à fait d'accord avec toi à propos du nom des stations.
Pour "Université", on aura l'air malin si les futures lignes T2, T3... sont amenées à passer aux Tanneurs ou à Grandmont ! Renommer une station de Tram après-coup me semble bien malaisé...